Le claux: Compte-rendu de Luc ET Aurélia

Nb. vues: 2310

Coucou les jeunes,

Alors puisque Luc et moi on se connaît bien maintenant (clin d’œil appuyé ;)), je me suis proposée de corriger d’emblée son texte pour le rendre un peu plus… concret. Plein d’émotions et de trucs vrais. Autre que des dénivelés et des conditions météo. Et je corrige ses fautes d’orthographe (pardon, d’inattention) discrètement au passage. Donc, en italique, c’est moi (Aurélia).

Déjà, je voulais commencer (peut-être aurais-je du terminer par cela ?) par dire que Sandrine nous a vachement manqué. Rien qu’à moi, qui la connaissais à peine, déjà vraiment beaucoup, alors pour les autres qui la connaissaient mieux, j’imagine même pas… Le Claux dont elle m’avait beaucoup parlé, cette fameuse crête jusqu’à Cheylade que je n’avais pu qu’imaginer par ses récits, tout ça c’était pas pareil sans elle. Je voulais juste dire, qu’on avait tous pensé à elle, beaucoup, même si on ne l’a pas beaucoup dit, et qu’au Claux et à Courbanges, en tout cas pour moi, il y aura toujours un petit peu d’elle.

J’laisse un peu la parole à Luc le temps de me remettre de mes émotions…

Bonjour à tous,

Merci Patrick pour ton retour sur ce stage qui une fois n’est pas coutume a encore été génial.
Merci aussi à toute ton équipe sympathique qui a contribué sans faille à l’intendance.

Puisse que mon pragmatisme est attendu, je vais relater jour par jour mes vols qui sont en fait nos vols à tous puisqu’on on s’est suivi quasiment tout le temps (enfin, sauf pour Nora et Aurélien qui n’ont pas fait le cross, enfin j’dis ça, j’dis rien), j’ai mis la durée des vols pour info.

Avec une petite équipe (Lionel, Patrick F, Sylvain, Jean-Baptiste et moi-même), nous avions décidé de partir le samedi pour profiter au maximum de cette semaine alors que les prévisions météo étaient encore incertaines.

Jour 1 (16/08/2014) :
Plomb du Cantal (13 min) : Après une montée en téléphérique nous faisons notre premier vol du stage, puis une bonne truffade et direction le Claux. (avec un peu de PTV en plus)
Chabraire déco Nord (21 min) : Petite remise en condition, ça tient un peu en soaring et c’est bien couvert.
Chabraire déco Nord (10 min) : Toujours couvert mais ça plouf

Jour 2 (17/08/2014) :
Puy de la tourte ouest – Le Claux (13 min)
Chabraire (9 min) : Ca plouf
Chabraire – Cheylade (30 min)
Cheylade – Le Claux (29 min)
Chabraire (8 min) : Ca plouf

 Bon, ce que Luc ne dit pas, mais que Pat a dit je sais, c’est que Patrick F a trouvé le moyen de se casser le doigt (ou le métacarpe ?) sur un atterro, chose que même moi j’ai jamais faite. Enfin ptet que quand j’aurai autant de vols je pourrai pas dire pareil… Patrick, apprendre ton départ prématuré à mon arrivée m’a attristée, tu avais été super à Courbanges, j’espère que t’es pas trop triste d’avoir loupé ça et que tu seras des nôtres l’année prochaine. Et que ton doigt (ou ton métacarpe ?) ça va.
 
Jour 3 (18/08/2014) : Premier jour officiel du stage
Pente école du côté du Col d’Aulac : C’est l’occasion pour Brice, Nico, JB et moi-même de nous initier au biplace (sous le contrôle de Pat et JC), pour tous les autres de faire du gonflage, des sauts de puce et même un peu de soaring.
L’occase pour moi de me faire tracter , allongée, en diagonale sur la pente école, sur des distances records (j’ai traversé deux parapentes dépliés à un moment donné, enfin juste les suspentes, mais tout de même), l’occase pour un certain nombre d’entre nous de nous faire plein de jolis bleus sur les bras et même pour quelques privilégiés quelques brûlures de suspente sur les avant-bras, l’occase pour Loys de couper tous les chardons de la pente école (non, Nora, ce ne sont pas des rhododendrons), et pour Philippe de nous faire remarquer qu’il n’y a plus d’eau, genre super tôt dans l’après-midi.
Note pour dans un an : emporter de l’eau sur la pente école.

Col d’Aulac (44 min) : Un vol sympa, c’était la deuxième tentative de cette après-midi au vent soutenu. La première tentative, seul Ludo l’a faite, il s’est fait arraché au déco, catapulté à 20m du point de départ (sans bobos heureusement) et nous avons renoncé. Deuxième tentative plus fructueuse puisque nous avons tous décollé, Ludo et JB sont partis en cross vers le Puy de la Tourte, les autres auront posé en bas à l’atterro officiel.
Quand Luc dit tous, il parle de tous les autonomes. Je rappelle que nous autres, pauvres petits perfs inexpérimentés, sommes restés sur la pente école. Assoiffés.

Jour 4 (19/08/2014) :
Chabraire (8 min) : Vol biplace en passager avec JC
Chabraire (9 min) : Vol biplace en pilote avec JC
Chabraire (8 min) : Vol avec la Hook2 de Nico (il essaye ma Rush3)
 
Chabraire – Nastrac (50 min et 14 km) : Cross en thermique avec les nuages, c’est la première fois que je réussi un vol de ce type en “sautant” de nuage en nuage.
Y avait de supers thermiques. C’était vraiment un beau vol. Perso j’ai juste mouru de froid en revanche et ça c’était dommage.
Note pour dans un an : emporter des gants (merci Lionel encore de m’avoir permis de continuer à voler ensuite, grâce à tes super gants orange fluo fourrés polaire)
NB : Je crois que c’est sur ce vol que Nora a atterri à la verticale, sur la crête, près des chevaux. Genre, juste comme ça, 10 vols et déjà des touch and go ou presque.
C’est ptet par là aussi que Edouard a décollé avec une jolie cravate et s’est retrouvé à 100 mètres du déco, sur la falaise, avec Patrick pas content à la radio et moi perplexe en l’air à me demander ce qu’il foutait. Merci encore Edouard de nous avoir divertis pendant ce stage.
Chabraire (19 min) : Petit vol tranquille

Jour 5 (20/08/2014) :
Chabraire (8 min) : Vol biplace en pilote avec JC
Chabraire (9 min) : Vol biplace en passager avec JC
Je crois que c’est par là que Nora a fait ses ptites fermetures juste après le déco. A droite, puis à gauche, comme ça y a pas de jaloux. On a retrouvé une Nora toute tremblante à l’attero J

Chabraire (23 min) : Encore merci à Nico G de m’avoir aidé au déco de ce vol J
Chabraire (31 min) : Déco venteux c’est impressionnant, les rares pilotes déjà en l’air n’ont pas l’air de trop bouger, Pat s’envole avec sa Golden4, Loys tente le coup mais sa voile est incontrôlable au sol, ça ne donne pas envie. Tout le monde est au sol, a froid et envisage de redescendre. Aurélia n’envisage rien du tout si ce n’est voler. Loys s’entête aussi et finit par décoller tout seul comme un grand, sans se faire trop secouer.
Pat considère que c’est jouable et fait décoller non sans difficultés les perfs Loys, Aurélia, Edouard et finalement presque tout le monde.
Je ne dirais  pas que j’ai décollé sans difficulté. 3 tentatives, 2 chutes et à la fin, JB et Aurélien qui tenaient ma voile et Pat qui tenait ma sellette ! Mais, mais, mais, j’ai décollé. Encore merci les mecs J. Moi j’pars en cross toute seule (Un peu inquiète. De partir en cross toute seule, et de me faire engueuler par Patrick au retour) mais Jean-Luc, Benoît, Edouard et Pat me rejoignent (après au moins 20 huits au dessus de la forêt de Cheylade à les attendre en racontant ma life à la radio). Malgré les gants de Lionel et mes deux polaires, j’étais à nouveau congelée. On rentre à Chabraire sain et sauf, pour l’apéro, victorieux. Oui, oui, victorieux.
Les autonomes ayant beaucoup hésité, finissent par s’envoler aussi, finalement, mis à part un déco un peu sport, le vol s’est révélé très sympa. L’occasion pour moi (motivé par Ludo au sol) de faire quelques 360° engagés (timidement).

Jour 6 (21/08/2014) :
Puy de la Tourte ouest – Chabraire – Le Claux (27 min) : Beau vol pour quelques uns, je me fait enterrer après la bascule dans la vallée du Claux mais je refais le plein (1750m) au-dessus de la forêt, puis je continue sur la crête jusqu’au niveau du Claux, je retrouve une pompe qui me remonte à 1850m et je décide de faire la transition jusqu’au déco de Chabraire (tentative échouée l’année passé), je suis heureux, ça passe (je n’ai perdu que 200m dans la transition), je suis 100m au dessus de Loys qui se préparait au déco ouest pour son dernier vol avant blessure et je pars me poser au Claux. Lionel fait également un super vol, il est plus haut que moi je pense. Grosse déception, par contre, pour Ludo qui ne trouve rien du tout et est contraint de se poser avant le claux dans un champ, il est furax. Plus que furax. Une vraie boule de nerfs. On a cru qu’il allait découper sa voile en petits morceaux. On n’a pas osé lui parler pendant au moins 4 heures après ça. Je tairai les moyens qu’il a employé pour se détendre J

Chabraire – Cheylade – Le Claux (1h14) : Ludo a les crocs et part le premier, on le voit gratter comme un malade pour survivre, silence radio, personne n’ose un commentaire, il part dans la vallée bien bas, je l’avais suivi de près et même topo pour moi, je m’effondre vers l’aterro, puis je vois Ludo qui réussi à trouver une pompe salvatrice, motivé je me bagarre à quelques dizaines de mètres au-dessus de l’aterro et je réussi à lui emboîter le pas. Il remonte jusqu’au nuage (2270m), je m’arrête à 1950m, moins téméraire sûrement. On ira quasiment tous finalement jusqu’à Cheylade puis effectuerons le retour pour certains avec de beaux plafs.
Pas moi. J’avais promis à tata Marianne de pas faire de cross pour ne pas avoir à gérer un brillant atterro en urgence ET en autonome. Mais j’ai fait du joli soaring et pris de jolis thermiques. Premier vol presque autonome pour moi. Ca fait bizarre d’avoir personne à la radio, on se sent vachement seul. Encore merci à Nico G d’avoir surveillé mon (brillant) décollage J

Chabraire (44 min) : Vol en soaring, génial avec des touch and go.
Beaucoup, beaucoup de monde en l’air. Quelques refus de priorité, quelques discussions stabilo à stabilo. Bon délire. Message de Pat à la radio à 19h30 nous informant qu’on part au restau à 20h. Panique pour Nora, avec ses 48kg et sa 24m2, qui comptait se doucher se changer se maquiller toussa toussa, qui est encore super haut, super loin, et qui ne se souvient plus comment on fait les oreilles. Moi, j’avais anticipé, j’étais déjà en train de plier ma voile. Héhé.

Jour 7 (22/08/2014) :
Puy de la Tourte – Le Claux (9 min) : Vol désagréable sous le vent du relief, je me fais remuer, écraser, la voile manquera de fermer plusieurs fois, la majorité des autres choisiront de voler dans la vallée du Falgoux, seul Nico et Stéphane m’auront suivi. (Nico aura fait une belle fermeture non loin du déco, ça a dû en calmer plus d’un).
Même moi ça m’a calmé. Jolis décos un peu mouvementés, découverte de la fonction ralenti sur l’iPhone 5 (encore merci Nico G, décidément), ce qui m’a permis quelques belles vidéos qui ont donné lieu à un montage sympa (j’ai découvert par la suite qu’iMovie aussi créait le ralenti. Evidemment). Merci mille fois à Lionel de nous avoir fait décoller, nous tous les perfs, puisque Pat était à l’atterro : merci pour tes conseils, ton calme et ta patience.

Vidéo Aurélia

Chabraire (36 min) : Beau vol en soaring.
Perso, Nico m’a pris en bi (TITRE. Lol). C’était top, il m’a même laissé les commandes quelques minutes (si si). Vraiment chouette de voler à deux. Premier soaring en bi pour lui, premier bi sans snowboard au pied pour moi. Je tiens juste à dire que l’ancienne sellette bi de Pat est formidablement inconfortable. Avis aux futurs passagers.

Jour 8 (23/08/2014) :
Cheylade : Le vent est fort, Pat sort sa Golden4 et se fait un peu remuer, je replie ma Rush et JB sort sa mini voile, il maîtrise le bougre ! Il me donnera l’occasion de l’essayer un peu, merci à lui, c’est assez impressionnant et hyper vif au pilotage. Je lui ai prêté mon casque, à JB. Si, si, c’est important.
 

Voilà ma contribution dans le récit de cette aventure parapentesque et humaine.
Ce stage a été riche en émotions pour quelques uns d’entre nous.
Personne n’oubliera le vendredi midi pour le débriefing collectif, l’émotion de JC qui nous a tous remués pour les tristes raisons que nous connaissons. Mais aussi l’émotion de Lionel qui en a surpris plus d’un, nous avons eu l’explication plus tard dans un beau mail.

J’oublie certainement plein d’anecdotes mais je ne vais pas gâcher le plaisir des autres narrateurs. (Ben j’espère bien).

C’était un grand plaisir pour moi de revoir tout le monde, Nico, Brice, Jean-Baptiste, Jean-Luc, Benoit, Ludo, Loys, Nora, Aurélia, Sylvain, Patrick, Lionel, Stéphane et même Antoine pour un court moment.
De connaitre Aurélien, Philippe, Nicolas J et Edouard.
Sans oublier Marianne, Lydie et Joe.  Et Léo !!!! Léo j’t’oublie pas moi. Merci pour tes sourires tout le temps, tes tentatives infructueuses d’être péremptoire avec ta mère, tes propositions de café et de tisane après chaque repas même quand t’étais vautré dans le canapé et qu’on voyait bien que tu te relèverais quand même si on disait oui.
Oups, bien sûr, j’oubliais Léo, désolé et je rejoins Aurélia dans ses remarques. Merci à lui.
Super semaine, vivement le prochain stage.

Le SIV ? Courbanges ? Mais le Claux, c’est sûr… (pareil pour moi : Le Claux, c’est sûr. Enfin sauf si je me fissure le petit doigt sur un atterro au Vissou, hein Patrick ?)

Encore merci à tous. Merci aux garçons d’avoir fait des efforts pour être présentables (ah, les odeurs de déo / parfum tous les matins au réveil), merci à Loys tout particulièrement de ne pas avoir (trop) ronflé dans le dortoir, merci de nous avoir supportées Nora et moi avec nos gloussements tous les soirs au coucher (parfois vraiment tard !) et tous les matins au réveil (parfois vraiment tard… aussi). Merci pour ces apéros qui n’en finissaient pas, merci pour la tapenade maison, merci pour les feux de cheminée qui réchauffaient chaleureusement après ces vols polaires. Merci pour ces délicieux repas aussi. Merci aux autonomes pour tous vos conseils et votre bienveillante supervision du coin de l’œil, merci à ceux qui me répondaient dans la radio quand je me sentais trop seule là haut.
J’ai passé une super semaine, et c’est grâce à vous.
 
Bises à tous

Luc
Et Aurélia J

Cette entrée a été publiée dans Carnet de bord, Stage, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.